Association Sorézienne

Le journal mensuel 2008

Janvier Février Mars Avril Mai Juin
Juillet Août Septembre Novembre Décembre

2013 2012 2011 2010 2009 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000 1999 1998 1997 1996

Décembre

 27 décembre
La photo du mois. Pour terminer l'année, nous vous proposons un petit exercice intellectuel afin de gommer les effets du menu de Noël.
Il s'agit du peloton en 1968. On reconnait le garde-drapeau Christian Beltz, Bertrand Duprat à sa gauche et Régis Milcent au fond.
Il s'agit de retrouver les autres, comme d'habitude.
Les réponses sont à envoyer à Bertrand Javelaud (61-67).

 17 décembre
17 décembre dans le salon Boffrand de la Présidence du Sénat, Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier Ministre et Sénateur de la Vienne, a remis les insignes d'Offficier de l'Ordre National du Mérite à Charles Riley (1961-63), président du Groupe CRCI (Charles Riley Consultants International). Une centaine de personnes ont assisté à la cérémonie, famille, amis, collaborateurs, mais aussi quelques journalistes, parlementaires, cadres dirigeants du CAC 40 et deux autres soréziens, son cousin Jean-Paul Bossuge (1956-67) et Alain Negret (57-61) ainsi qu'un neveu du père Milleret.

Novembre

 22 novembre
Jean-Luc HOMS (72-77) nous envoie le mail suivant, que nous mettons en ligne :
Ce jour 22 NOVEMBRE 2008, SAINTE CECILE.
Je me prends à songer à nos Fêtes à l'Ecole.
C'est tout de même une des deux grandes réjouissances du Collège !
Cette journée faite de tradition et de projection dans l'avenir, puisque les grades pour l'année commençante sont distribués dans la Salle de nos Illustres Anciens. C'est l'Esprit de l'Ecole qui souffle, qui nous insuffle le sens de nos responsabilités, dans cet Etablissement où l'on nous apprend à grandir, à devenir des hommes, à se donner sans esprit calculateur.
C'est également l'Esprit de Sainte Cécile, patronne des musiciens, qui plane au-dessus de nous et de notre fanfare.
Tout cela me parait bien loin, vu de mes 52 ans, et depuis notre époque aux yeux de laquelle semblent ne compter que l'argent et le plaisir. Et pourtant les qualités que nous ont transmis nos Anciens et nos Professeurs sont primordiales et immuables. Elles fondent en nous notre capacité à l'action tournée vers les autres et le bien commun. Personnellement je relie cela à la fête Catholique de demain, celle du Christ-Roi qui nous montre jusqu'où peut aller l'Amour réel et infini que l'on peut donner aux autres.

 18 novembre
Jean-Michel Treillard (84-86) recherche les photos d'une cérémonie en 1984 où il a déposé une gerbe au monument aux morts avec Mr Fraissé. Si vous trouvez, écrivez-lui sur j.treillard@laposte.net

 7 novembre
Notre camarade Pierre-Arnaud Lebonnois (72-74) nous fait passer cette annonce :
"Notre camarade Pierre-Arnaud LEBONNOIS, auteur du livre "Ecole de Sorèze, Le panache en plus", recherche pour son fils Pierre-Emmanuel une chambre chez l'habitant à Paris en qualité de jeune-homme au pair.
Pierre-Emmanuel, âgé de 23 ans, est titulaire d'une maîtrise d'Histoire passée à Nantes et a intégré la Sorbonne où il suit un cycle d'études pour devenir réalisateur de cinéma.
Merci à toutes et à tous de faire passer ce message urgent à votre entourage."

Pour contacter Pierre-Arnaud : 06 23 789 305

Septembre

 24 Septembre
Aujourd'hui, à 13h sur TF1, Jean-Pierre Pernaut nous faisait faire un petit tour dans un petit village du Tarn. Lequel ?

 1er Septembre
Jean-Pierre Garnier (62-64) nouveau DG de Pierre Fabre.
JP Garnier et Pierre FabreLe fondateur des laboratoires éponymes garde la présidence du groupe.
Les laboratoires pharmaceutiques Pierre Fabre ont annoncé, vendredi 29 août, la nomination comme directeur général de l'ancien patron du britannique GlaxoSmithKline, Jean-Pierre Garnier. Ce dernier avait quitté le groupe en mai dernier après en avoir occupé la tête depuis 2000, à la suite de la fusion entre Glaxo Wellcome et SmithKline Beecham.
Le fondateur Pierre Fabre, qui était jusqu'à présent P-DG et va conserver la présidence, a décidé de transférer la majorité de ses parts dans le groupe (60%) à une fondation afin d'en garantir l'indépendance, puisqu'il n'a pas d'enfant.
Deuxième laboratoire français indépendant derrière Servier, le groupe Pierre Fabre a réalisé en 2007 environ 1,7 milliard d'euros de chiffre d'affaires. Basé à Castres (Tarn), il emploie près de 10.000 personnes dans le monde et réalise la moitié de ses ventes avec les produits cosmétiques vendus en pharmacie (marques Avène, Ducray, Klorane).

Jean-Pierre GarnierL'ex-patron de GSK arrive à un moment charnière.
C'est l'alliance de deux figures de la pharmacie : Pierre Fabre, l'entrepreneur de Castres, bâtisseur du deuxième laboratoire français indépendant, et Jean-Pierre Garnier, le frenchy artisan de la construction du deuxième laboratoire mondial, GlaxoSmithKline (GSK). À 60 ans, Jean-Pierre Garnier, qui a quitté le géant anglo-saxon en mai, rejoint Pierre Fabre SA comme directeur général. Il devrait en devenir, en octobre, président du directoire à la faveur d'un changement de statuts, qui porterait dans le même temps Pierre Fabre à la tête du conseil de surveillance.
C'est une étape charnière pour le fondateur, qui, sans héritier direct, vient aussi de décider de faire don de la majorité des parts de son entreprise à sa fondation. Créée en 1999, celle-ci, reconnue d'utilité publique, oeuvre pour la bonne pratique des médicaments et l'amélioration des soins dans les pays en voie de développement.
Toujours bon pied bon œil à 82 ans, Pierre Fabre, investi par ailleurs dans la communication (Valeurs actuelles, Jours de chasse,Le Spectacle du monde, Sipa Presse), tient ainsi l'engagement qu'il avait pris en 2005 devant ses 10 000 salariés de pérenniser l'indépendance du groupe. Celui-ci sera désormais contrôlé à 65 % par la fondation, par les salariés (6 %) et par lui-même. Une première en France pour un groupe de cette taille.
À charge pour Jean-Pierre Garnier de faire passer à la vitesse supérieure. L'entreprise réalise 1,7 milliard d'euros de chiffre d'affaires, à parts égales dans les médicaments et les cosmétiques leaders en pharmacie (Avène, Ducray, Galénic, Klorane). Un nouveau défi pour ce fin connaisseur du secteur et du marché américain, qui pourrait aussi à terme conduire l'entreprise en Bourse.
« C'est une chance d'avoir un homme qui a une telle expérience mondiale du médicament », se réjouit Pierre Fabre, qui a connu Jean-Pierre Garnier il y a trente ans chez l'américain Schering-Plough. Avant la pharmacologie et Stanford, le Sarthois avait aussi étudié dans le Tarn, à Sorèze. À quelques encablures de Castres.

Août

 30 Août
Pierre COURTAULY (41-47) vient de nous quitter définitivement ce jeudi. Lui qui participait toujours aux différentes Pentecôte, nous ne le verrons plus, toujours avenant et souriant. Adieu, monsieur le sergent de musique.

 19 Août
Evénement sur Toulouse : le 6 septembre à 19-20 heures, jusqu'à plus soif, c'est-à-dire jusqu'à 7 heures du matin, au Senso, rue Bayard, dont le directeur n'est autre que Frédéric Manenc (80-81), aura lieu une grande soirée festive sorézienne à l'occasion de la rentrée 2008. A vos agendas.

Juillet

 1er Juillet
Frédéric Feldmann (69-72) nous transmet quelques photos d'une soirée bien arrosée qui a eu lieu chez Philippe Béteille alias Minet (69-72) avec Bruno Charuel (67-72). Les voici.

Juin

 22 Juin
Nous apprenons le décès de François BUTERI (59-60) le 15 juin 2008 ainsi que celui de son frère Jacques (mêmes années) en novembre 2007.

 19 Juin

Le festival Musiques des Lumières aura lieu à l'Abbaye-école de Sorèze du 27 juin au 19 juillet 2008, sous la direction artistique de Joël Suhubiette.
Pour cette 5ème édition, la programmation est exceptionnelle, éclectique et riche de surprises et toujours dans un site remarquable.
 
Au programme :
 
27/06 : Le Jeune Choeur de Paris - 21h
direction, Laurence Equilbey et Geoffroy Jourdain
Prog : Telemann, Kimberger, Mantovani, Mendelssohn
 
03/07 : Orchestre National du Capitole de Toulouse - 21h
direction, Michal Klauza
clarinette solo, David Minetti
Prog : Beffa, Mozart, Beethoven
 
04/07 : Maria Cristina Khier et Concerto Soave - 21h
direction, Jean-Marc Aymes
Prog : "Poesia in Mùsica", Florence au début du XVIeme siècle
+ concert "Jeune Talent" à 18h (entrée libre):
Alejandro SERNA (violon) et Lidia BRAGINA (piano)
 
10/07 : Opéra Eclaté - 21h
direction Corine Durous et Olivier Desbordes
Prog : "Le Barbier de Séville" de Rossini
 
11/07 : Choeur de Chambre Les Eléments et Orchestre de Chambre de Toulouse - Concert itinérant dès 18h30 (avec pique-nique)
direction, Joël Suhubiette
direction et violon, Pierre Bleuse
Prog : Bach, Biber, Mozart, Moultaka
 
12/07 : Solistes de Lyon - Bernard Tétu - 21h
direction, Bernard Tétu
Prog : Rossini "Petite messe solennelle" pour soli, choeur, piano et harmonium
+ concert "Jeune Talent" en fin d'aprés-midi à 18h (entrée libre) :
Jeanne CROUZAUD (chant), Johanna BRAULT (chant) et Georgly DUBKO (piano)
 
13/07 : Récitals - Alexandre Tharaud (17h30) - Prog :Hommage à Couperin
et Guillaume de Chassy (21h) - Prog : extraits de son album solo
 
18/07 : Ensemble Antiphona - 21h
direction, Rolandas Muleika
Prog : Grands Motets baroques en pays Lauragais
 
19/07 : Vocalconsort Berlin - 21h
direction, Olof Boman
luth, Andreas Arend
Prog : Deus Meus, Anima Mea
+ concert "Jeune Talent" en fin d'aprés-midi à 18h (entrée libre) :
Félix BURGAN (violoncelle)
 
téléchargez le programme précis sur www.abbayeecoledesoreze.com
 
renseignements et réservations au 05 63 50 86 38
 
Au plaisir de vous accueillir à ces moments musicaux...
 
Service Communication
Abbaye-Ecole de Sorèze
Rue Saint-Martin BP 1bis
81540 SOREZE
port. 06 27 11 86 72
Tel. 05 63 50 86 38
Fax 05 63 50 86 00

 14 Juin
"C'est avec une profonde tristesse que je vous annonce le décès de mon epoux Cédric de Berg de Breda (79-80) qui fut élève dans votre école (le 6 juin 2008). Il parlait toujours de l'esprit de cet établissement avec nostalgie. Merci.
Nathalie de Breda."

 7 Juin
C'est aujourd'hui que la Salle des Illustres est inaugurée, ainsi que la salle de classe et les dortoirs reconstitués, voir les photos avec celles de la Pentecôte 2008.

Mai

 31 Mai
Nous apprenons le décès le mercredi 28 mai de Bernard Boulé (61-64), frère de Philippe et Patrick.
Marie-Christine Boulé, son épouse
Fanny Boulé, sa fille
Philippe et Patrick ses frères
ses neveux et nièces
famille, alliés et amis
ont la douleur de vous faire part du décès de Bernard Boulé (ancien élève de Sorèze)
survenu le mercredi 28 mai 2008 à l'âge de 63 ans.
Une pensée pour Bernard

La cérémonie religieuse aura lieu le lundi 2 juin 2008 en l'église de Montferrier sur Lez (34980).

Jean-Pierre Garnier (62-64) nous envoie le début des Mémoires du Général Marbot en français. Merci Jean-Pierre.

 29 Mai
ICI vous trouverez le compte-rendu et les photos de la dernière Pentecôte.

 2 Mai
Bruno Micheli (72-75) nous rappelle la sortie de son album de jazz, Piranha, avec 2 orgues Hammond et un batteur.
Bien entendu, sur simple email, j'envoie des invitations... pas d'entrée payante pour les soréziens.

Avril

 8 Avril
Le Vademecum n° 17 vient de sortir. Il vous est expédié par mail, pour ceux qui en ont un. Sinon, il est disponible ici. Voilà qui devrait être suffisant pour venir nombreux à la prochaine Pentecôte.

 7 Avril
Un message de Stéphane Rizkallah : des jeunes femme africaines coureuses de dot s'amusent à récupérer les emails des soréziens sur le site, puis font une demande de connexion MSN en disant qu'elles ont notre contact par Soreze (qui est pour nous une forme de patte blanche, donc on accepte, soreze faisant foi) à partir du moment où elles ont l'accès à la messagerie, tous les jours c'est le harcèlement, elles offrent leurs services sexuels ou essayent par d'autres moyens de se faire envoyer de l'argent sous des prétextes tordus. Je ne pense pas que vous pouviez y faire grand chose mais faite passer le message au moins.

 6 Avril
Un message de Jean-Paul Bossuge (56-67) :
"Salut les anciens,
j'espère que notre génération sera présente cette année.
Après la coupe du monde de rugby, qu'allons-nous commémorer ?
mai 68, l'année du bac pour les plus jeunes ?
peu importe, il faut qu'on soit plus de 3 sur le terrain samedi 10 mai après-midi.
Il avait été décidé l'an dernier que chacun se pointe avec un nouvel ancien.
J'espère ne plus entendre comme excuses : communions, mariages, divorces, baptêmes, remariages, redivorces...
Débrouillez-vous et pointez vous.
Ceux qui n'on jamais joué au rugby, au moins on espère vous voir sur la touche, c'est déjà ça."

Rugby, 15h, le samedi 10 mai, sur le terrain, au grand cèdre, avec de petits crampons ou de simples chaussures de sport.

Mars

 14 Mars
Nous apprenons le décès de la mère de Frédéric Feldmann (69-72), ce jour, d'un arrêt du coeur. Nous sommes tous avec toi, dans cette épreuve pénible, Feldo.

Février

 14 Février
Idesbald Linossier (88-90) et Carole ont la joie de vous faire partager leur cinquième plus grand bonheur : Victoria Linossier qui est née ce jour des amoureux et vous attend nombreux pour partager ce moment.
Carole, Idesbald
Assistés de Vincent, Juliette, Thibault et Nicolas.

Janvier

 26 Janvier
Après les 4.9 milliards d'euro partis en fumée à la Société Générale, un nouveau directeur général est sur le point d'être nommé pour mettre de l'ordre dans cette pétaudière. Donc Jean Laurent (55-61 et sergent-major 61) sort de sa semi-retraite (il n'aura 65 ans qu'en juillet 2009) pour une ultime mission, après le Crédit Agricole, La Fédération bancaire française et le Crédit Lyonnais, et des présidences bancaires ici ou là. Bonne chance, Jean.

 21 Janvier
François Sicard (67-72) nous écrit du Pôle Nord :
Bonjour,

Je n'ai pas écrit le texte qui suit, mais il dit mieux que je saurai le faire, l'information que j'ai envie de partager avec vous aujourd'hui.

Après 502 jours de dérive polaire à travers l'océan glacial arctique, Dimanche 20 janvier à 13 heures, Tara la goélette polaire est enfin sortie des glaces.

Pour tous ceux qui travaillent depuis des années sur ce projet et dont je fais partie, c'est à la fois un moment d'émotion et d'intense fierté.

Avant Tara, un seul navire avait réussi à la toute fin du 19 ème siècle à faire ce que nous avons fait. Il s'agissait de Nansen à bord du Fram. A l'époque il s'agissait d'atteindre le Pôle et de mettre en évidence l'existence du courant polaire de Béring au Spitzberg.

Aujourd'hui, il s'agit d'étudier sur place les conséquences du réchauffement climatique sous les hautes latitudes. Si la moisson scientifique est belle et donnera sans doute lieu à bien des débats et publications, c'est d'abord une histoire humaine unique qui restera à jamais dans nos coeurs et dans nos mémoires.

J'ignore en quoi Sorèze a pu me préparer à vivre cette aventure aux côtés de l'ensemble de l'équipe Tara, mais je pense que sans mon passage à l'école, nos routes sans doute ne se seraient pas croisées.

L'histoire de Tara la goélette polaire est visible sur www.Taraexpeditions.org et pour ceux qui en auront la patience fera l'objet d'un film sur Arte vers avril.

Bonne lecture.

F.Sicard.

Date : 20 janvier 2008
Log : 203
Position : 74°24' N 12°36' W
Cap et vitesse : 59° et 1 nd
Vent : Nul
Visibilité : Bonne
Durée du jour : Nuit polaire
Glace de mer : Stable
Temp. air : - 7°
Temp. eau : - 1,7

Des nouvelles sur http://www.taraexpeditions.org/

Tara en route pour l'eau libre !

Avant de commencer à écrire ce genre de log, on sait que les informations qu'il contient lui donne déjà une valeur historique. Le 20 janvier est une date à retenir dans l'histoire de cette dérive arctique, un siècle après celle de Nansen. Après plus de 500 jours de dérive, volontairement prisonnier de la glace, aujourd'hui Tara a mis le cap sur l'eau libre.
Au moment du déjeuner, visiblement très ému le capitaine de Tara, Hervé Bourmaud, annonçait à l'équipage avec Grant Redvers, le chef d'expédition que le jour tant attendu était arrivé. La fin de la dérive arctique. Tara allait reprendre son destin en main, choisir de nouveau son cap. Cela faisait un an et demi que le bateau n'avait pas avancé mu par sa propre énergie. Libre à nouveau de ses faits et gestes. Affranchi de la glace.
A 13H20 précise Samuel Audrain, le chef mécanicien, a mis en route le moteur tribord. Préchauffage. A 14H20, Hervé Bourmaud le capitaine de Tara a embrayé ce même moteur. Comme si un instant on en avait douté, presque oublié que ce fût possible, Tara s'est mis tout doucement a glisser sur l'eau. Une vaguelette d'étrave est née, un sillage aussi. Tara revivait.
Il a fallu d'abord manœuvrer dans une petite piscine. Comme un créneau avec une voiture. A un kilomètre de nous tout au plus, le jour nous montrait une ouverture. A coup de marche avant et de marche arrière, Tara commençait à pousser la glace autour de lui. Méthodiquement, avec application. Se délectant presque chaque seconde de cette liberté retrouvée. Patiemment attendue. Espérée. Méritée. Tout doucement encore en position de force la glace s'écartait. Baroud d'honneur.
Reliés par des talkies-walkies, un homme à la proue. Un dans le nid de pie en haut du mât arrière, et dans la cabine de navigation, le barreur. Communications brèves. « A tribord, tu as un gros bloc, on va dessus barre 0 et machine 0 ». Point mort en langage maritime. « C'est passé, tu peux relancer, la glaçon a cassé. La barre à tribord ».
Pendant une heure et demi, on aurait dit quelques minutes, Tara a progressé entre ces plaques de glace fines et épaisses, se frayant un chemin progressivement. A bord, tout le monde vivait intensément ce moment. Avec un mélange d'excitation, de joie, et de nostalgie aussi. Imaginez un peu qu'Hervé Bourmaud et Grant Redvers ont passé tous les deux à bord un an et demi sans bouger, pris dans la glace. Cela faisait donc tout ce temps que Tara n'avait pas fendu les flots à 3 nœuds. Même pour les équipiers arrivés en septembre, le spectacle de l'eau et des morceaux de glace qui bougeaient le long de la coque, ce paysage qui défilait à nouveau c'était presque quelque chose de nouveau, de grisant, d'irréel.
Il est 19H00 heure de Paris, et Tara a parcouru 7 miles. Le slalom entre les glaçons continue. Quelquefois, la goélette progresse non stop pendant quelques minutes, et d'autres fois comme maintenant, comme un lamaneur dans un port, Tara bloque et doit pousser une plaque de glace pendant plusieurs minutes pour prolonger le chemin. Il y en a pour la nuit et peut-être la matinée de demain aussi.
La dérive est finie, puisque nous avons repris notre liberté, puisque désormais ce n'est plus la glace qui tient la barre. D'heure en heure, elle est en train de rentrer dans le domaine du passé. Même si notre cap est encore tributaire des morceaux de glace que nous trouvons sur notre route.
Selon les cartes satellite envoyées cet après-midi par le directeur logistique Romain Troublé, qui est à Paris, la frontière entre les derniers blocs de glace et l'eau libre est à une vingtaine de kilomètres devant nous.
Les vingt derniers kilomètres dans cet univers blanc, cet océan gelé que Tara et ses équipiers doivent se résoudre à quitter.
Sauf changement, le port d'arrivée sera Longyearben, principale ville des Iles Spitzberg. 400 miles devant l'étrave du seul voilier polaire qui aura réussi un siècle après le norvégien Fridjtof Nansen une dérive arctique de plus de 4000 kms. Avec la trajectoire la plus nord jamais empruntée par un voilier. Arrivée probable jeudi prochain.
Avant de fêter ça comme il se doit, il faut ramener la baleine à bon port, avant de regagner sa patrie et Lorient. Elle l'a bien méritée non ?

 3 Janvier
Un message de Bruno Micheli (72-75) :
Bonjour a tous et à toutes, comme à l'habitude, je signale toujours mes dernières productions et pour cette année 2008, ce sera en mars la sortie d'un nouvel Album de jazz avec 2 orgues Hammond et un batteur.
L'album s'appelle Piranha et la pochette est à faire peur, vous pouvez la voir en preview sur mon site http://www.brunomicheli.com
la sortie officielle et la dispo définitive dans les Fnac fin mars, je vous tiendrai au courant de la date de sortie au Sunside, rue des Lombards à Paris, en espérant y rencontrer 2 ou 3 anciens... le monde pourrait s'écrouler autour du club, et le pape se déplacer.... rien ne me ferait plus plaisir que de rencontrer mes vieux potes.
Comme d'habitude, notre ami Alain Schneider (71-73) sera là, pour ceux qui souhaiteraient le revoir ce soir là.
Bien entendu, sur simple email, j'envoie des invitations... pas d'entrée payante pour les soréziens.
Mes amitiés à tous et une heureuse année 2008.
Bruno Micheli